Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Toutes ces possibilités que nous offre la société... En lieu et place de la mendicité!

par Yves BABOUL

Deux boeufs sous le joug
Deux boeufs sous le joug
Que nous reste t'il de ce comportement de lâche qui pousse un grand nombre d'entre nous à se terrer et à se cloitrer entre 4 murs et de surcroit en s'entourant de barbelés et de grilles en fer forgé avec la la crainte de croiser la mort prématurément.
Quel est notre destin en tant que citoyen du monde?
  • Est-ce de naitre et de mourrir dans une totale indifférence sans avoir mené d'actions pour nous même et nos générations à suivre?
  • Est-ce de naitre et de mourrir en vivant dans les décombres et en fuyant au moindre bruissement de l'air comme des rats?
  • Est-ce de naitre et de mourrir en vivant sous le mensonge sans porter une réflexion sur l'existence?
  • Est-ce de naître et mourrir... tout court ...?
Que de questions sur l'existence, alors que nous avons la possibilité de prendre la main sur notre devenir par de vrais actes citoyens en épousant des idées progressistes avec l'appui de notre propre connaissance et celle de notre environnement directe! Rien n'est stable, tout change... L'univers, comme nous, est en perpétuelle mouvement!
L'organisation d'une société est régi par un système, un système qui sied à un environnement (un système démocratique hexagonal dans l'hexagone, un système démocratique américain aux Etats Unis d'Amérique, sans compter les systèmes totalitaires, théocratiques,...). Cependant Platon l'exprime clairement en parlant de la forme d'un système comme l'âme humaine, qui est celle de la métaphysique du lieu et du moment. Néanmoins le système plus ou moins complexe atomise les peuples dont l'idéal semble être la soumission. Un système qui laisse à croire que tout est facile (on laisse faire les autres à notre place): "Laissez vous guider"... Dans cette situation de légume il est donc permis de ne pas avoir à se projeter par la connaissance et de ne pas avoir à se projeter dans son environnement, pour tenir les manettes des choix de son existence. En effet nous pourrions imaginer que plus nous sommes "boeufs" et plus nous nous laissons guider dans cette individualisme exacerbé et exacerbant. Est-ce en cela la définition actuelle de la société, qui est celle de tomber dans l'individualisme, bien qu'à son origine d'illustres nous parlent de rupture à l'ordre naturel (... Je cite Jean Jacques ROUSSEAU et Thomas HOBBES qui voyait la création de la société comme une réponse à une décision d'acter un contrat social par des individus sauvages...)? Tout cela pour se dire que c'est le premier pas qui compte ce qui permet de provoquer le mouvement, car rester en léthargie dans une bulle n'a jamais débloqué le situations. Prenons garde à l'éclatement de cette dernière, s'il fallait faire un choix il vaut mieux qu'elle soit de préférence par la révolte que par la frustration!
Vous vous demander où prendre cette connaissance qui nous permet de sortir de ce joug avilissant, dégradant et honteusement affligé par une minorité de légitime se disant être pour une réussite, de la Guyane?
Nous voyons ce qui ce passe à Camopi où le représentant de l'état se permet (en effet il est dans son rôle de légal, je le reconnais) de nous dire qu'il y a des va et vient incessants, au vu et au su de tous, incluant aussi au vu et au su des autorités, ce qui marque bien la pseudo impuissance de juguler cette violence, soit par défaillance ou par stratégie, cette même violence enfantée par le Parc amazonien (préservation de la culture Guyanaise soi dit en passant), cette même violence enfantée par la raréfaction des terres qui est la base d'un développement décent, par cette même violence enfantée par de ce système qui raréfie le travail... devant le besoin du citoyen à vivre et à faire vivre la famille, sachant que le pays riche et nous offre la possibilité de nous épanouir. Alors n'hésitons pas à reconsidérer le système actuel en se positionnant clairement.
Quel exemple pour ces enfants qui sont éduqués dans un tel environnement!!!
Quel est le sens de nos vies surtout quand nous nous retrouvons dans ces situations où les uns se retournent contre les autres et enfin reviennent avec ces mêmes qui les avaient combattu précédemment. Quand je parle de cela je parle d'actualité du moment où après avoir déchu un modèle de politique on se voit à son tour déchoir par sa propre majorité (les exemples des mairies de Matoury, Iracoubo et Régina). C'est un vrai méli mélo et un vrai scandale où personne ne se retrouve puisque les citoyens se démobilisent par leur prise de position irresponsable au moment des votes (57% d'abstentionniste au premier tour des élections de la Collectivité Territoriale de Guyane) et le pays en paye les conséquences.
Ou est la vraie conviction? celle qui donne le sens du vrai combat pour la réussite de tous.
Le changement vient du peuple, par son expression dans la société puis par le choix qu'il doit porter aux urnes. Au delà du pays permettons nous de voir l'implication de ce dernier dans la réussite de l'hummatité sur toutes les questions d'altérité, d'humiliation, l'avilissement... des questions qui sont le résultat de constats d'aujourd'hui par les guerres, le chômage, les naufragés, la xénophobie...
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article