Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Une occasion ratée ...!

par Yves BABOUL

Après que 40 000 guyanais, ce qui donne un ratio de 9 millions de personne dans les rues de l'hexagone, se soient réunis pour une marche mémorable, le mardi 28 Mars 2017 à Cayenne, à Saint Laurent, à Saint- Georges, à Maripasoula..., à l'initiative d'associations, de collectifs citoyens, de sociaux professionnelles... A l'exclusion de partis politiques, il s'en est suivi qu'environ 35 000 votants sur 92 000 inscrits (34,7 %) se soient prononcés au 1er tour des élections présidentielles du 23 Avril 2017 (un tour qui s'est déroulé le samedi 21 Avril 2017 en Guyane).

 

Ce 1er tour a vu la victoire de Jean-Luc MELENCHON en Guyane avec 6 600 voix soit 24,7% des votants, un homme d'une gauche réformatrice qui dans son programme avait remis la 5ème république en cause,  puis proposé la 6ème république comme un remède aux maux actuels de notre société.

Quand cette 6ème république aurait revu la relation entre la Guyane et l'hexagone, elle aurait pris en considération les revendications et le ressentiment actuel du mouvement de mécontentement vécu ces dernière semaines avec cette possibilité de faire parti de l'ALBA* vu notre situation géographique et notre éloignement à l'hexagone, pour un vivre mieux dans la sérénité et la sécurité, et surtout dans le respect et la dignité de l'être humain, tout en prenant en compte notre environment intérieur et extérieur. En tout hypothèse, revoyons les résultats des urnes du samedi 21 Avril 2017 en Guyane et en considérant que nous aurions approuvé massivement le programme de Jean-Luc MELENCHON, ce résultat aurait appuyé d'une manière cohérente et significative la manifestation populaire et aurait affiché une réelle tendance politique du pays au 2ème tour et même au delà.

 

Rester dans l'attente de la dotation d'état pour un pays aussi riche que la Guyane, c'est comme une indécence vis à vis d'un peuple qui ne voit que la souffrance dans l'insécurité, le chômage, le pas et le mal loger... Alors que le pays regorge de richesse. Comme il est primordiale de chercher les causes des problèmes pour les résoudre, je vous propose de considérer cette hypothèse ci précédemment décrite comme l'une des raisons de ces tribulations qu'a traversé et que traversera le pays tant que nous ne le prendrons pas un certain nombre de décision et que nous ne les appliquerons pas.

En se projetant au delà de l'article 73, cette voie nous permettra d'ouvrir un vrai développement économique spécifique. Tout en sachant qu'en l'absence du sol et du sous sol il n'y a pas de production car pas de possibilités de mise en place de structures de valorisation de cette richesse.

 

Il ne nous reste plus qu'à nous positionner politiquement en proposant le partage de la devise du Parti Progressiste Guyanais **, pour que nous marchions dans l'unité, le travail et l'autonomie, pour l'épanouissement de tout un peuple.

Le combat n'est jamais fini...

 

*ALBA : Un projet régional d’intégration pour les pays d’Amérique latine et des Caraïbes. Il met l’accent sur la solidarité, la complémentarité, la justice et la coopération.

** http://www.partiprogressisteguyanais.fr

Une occasion ratée ...!
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article