Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Aux armes et caetera...

par Yves BABOUL

publié dans Politique

Il est bien temps que l'homme se souvienne de ce dont l'histoire l'a pourvu : Une vrai lutte pour son existence et donc une amélioration de la société en appuyant sur les capacités de l'être humain et donc de faire.
Les faits historiques sont une chose tandis que la réalité d'une situation dans l'instant en est une autre. L'un ne va pas sans l'autre mais Il faut comprendre cette dualité comme le piment de notre existence car à tout moment nous cherchons notre épanouissement au travers notre réalisation, entre notre passé et notre présent.
Souvent nous nous laissons embarquer dans un monde bien que ce chemin nous l'avons nous même tracé. Sachant que nous avons construit ce monde dans lequel nous existons (chacun d'entre nous amenons notre pierre à l'édifice de la société) tout en traçant notre vie jusqu'à notre mort, je veux bien comprendre que bon nombre d'entre nous ne veulent pas entendre parler de leurs capacités et donc à nier le fait de choisir un mode d'existence sans avoir l'air de tomber dans l'utopie. Pourquoi l'utopie?... J'ai bien la possibilité de croire que ce monde que je construit est un monde où la jeunesse du pays doit trouver les clés de l'épanouissement en ayant du travail, un logement, ce qui implique l'organisation d'une famille avec une vraie perspective économique et sociale pour chacun de ces membres.
Alors qu'en réalité, cette utopie nous y sommes bien plongés, surtout qu'aux résultats des dernières élections à la CTG du 06 décembre et du 13 Décembre 2015, une situation venant du passé, et une situation vue d’aujourd’hui par l'audit commandité par le sénateur honoraire Georges OTHILY, un audit qui finalement ramène dans le présent d'aujourd'hui alors qu'il existait déjà dans le présent d'hier dont les membres et sympathisants du Parti Progressiste Guyanais ont su faire entendre leur voix et faire lire leurs écrits à ce sujet; pas de préparation pendant les 4 ans avant la mise en place des élections et pas de bilan fait. Cet audit confirme bien que les deux entités, conseil régional et conseil général, sont toutes deux endettées.
Il est important de rappeler la conciliation d’élus qui en se mobilisant pour la défense des perspectives du non endettement des ex-collectivités régionales ou encore en dénonçant l’endettement d’une ex-collectivité par apport à l’autre jusqu’à vouloir nous faire prendre le gouvernement en témoin lors de leur passage dans l'hexagone (des arguments qui ont tenu le haut de l'affiche pour attirer les incrédules ou ceux qui profitent d'un système qui n'avantage qu'une minorité) se sont engagés à faire reculer le pays sur une base de malhonnêteté. Le plus déroutant c’est cette position prise par des élus avec comme objectif de tromper massivement le peuple. Les électeurs et ce qui ont participé à cacher la vérité à la population Guyanaise ont contribué à la réussite du mensonge et donc à la dégradation de l'état d'être humain.
Maintenant vous comprenez bien la mise en évidence entre les faits historiques et la réalité par le constat des comportements outrageux de ces mêmes individus dont le leitmotiv est ’’ensemble ensemble pour le développement de la Guyane’’ alors qu’il sont capables de vous cacher la vérité à des fins électoralistes, à coup de défiler somptueux et princier par l'étalage de leur acquis matériel, de spectacles grandioses, de discours tonitruants et bruyants... Le gap entre la réalité dénoncé par l'audit et l'histoire racontée lors des élections de la CTG est à reconsidérer quand l'un et l'autre des constats se confondent. Cela traduit bien qu'il y a eu mensonge.
Qui peut rester les yeux fermés devant un tel comportement? Pas le Parti Progressiste Guyanais car déjà pendant la campagne pour la CTG, le parti a fait de l'histoire racontée par ces menteurs au même moment, une réalité d'aujourd'hui. Les membres, adhérents et sympathisants du parti ont su donner une lecture politique et une analyse honnête de la situation en Guyane, en invitant l'ensemble de la population du pays et des électeurs à entendre ce que cachait le message des groupes de ce qui, avec à leur tête de liste de l’ex-conseil régional et l’ex-conseil général, n'avaient de compte à rendre qu'à eux mêmes et qui se défendaient d'être "blanc comme neige".
Les électeurs et les élus qui ont permis la ré-election de ces "abuseurs", comment vous vous considérez aux yeux de ce qui n'y ont pas cru en marquant leur volonté de ne pas adhérer à cette mascarade et en l'exprimant clairement dans les urnes? Continuant ainsi et nous retrouverons avec plus de 70% d'abstention à moins que les non-nantis se soient déjà manifestés avec clarté.
Celui qui n’arrête pas de pleurnicher, de quémander… (en occultant la dignité de l'homme qui est le droit au logement, au travail, à l'épanouissement...) posséde t’il réellement les attitudes pour mener un peuple vers la victoire de la vie? Néanmoins reconnaissons son don à avilir le peuple pour répondre à ses propres besoins mercantiles et d'égo.
Celui qui sait analyser les situations économiques, historiques, géographiques, sociales… en les partageant, possède les aptitudes et la capacité de redresser un peuple en donnant ce qu’il faut à chacun de ces membres, pour qu'ils s'épanouissent en étant fierté de se battre pour la dignité et la loyauté.
’’Aux armes et caetera…’’
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article