Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

L'alimentation de l'incohérence et pourquoi?

par Yves BABOUL

L'incohérence dans laquelle nous vivons me fait m'interroger, et de fait m'entraine à vous interroger aussi sur le devenir de là où nous allons en tant qu'être humain et bien sur en tant que peuple...
Est ce que l'incohérence se cultive comme une vertue?
Je répondrai favorablement à cette question si je mésestimais le peuple Guyanais. Alors loin de moi cette pensée où l'être humain n'est pas considéré et donc se laisse abuser par des prestidigitateurs.
Voyons... Le phénomène de mimétisme est greffé au plus profond de nos âmes et tout se passe comme si certains de nos élus, des supplétifs, s'organisent d'une manière active à la détérioration de notre environnement et la dilapidation de notre richesse à notre insu.
Ils agissent souvent sur le principe du minimum d'information ou de l'information diffuser au compte goutte alors que tout est joué d'avance:
  • Pour la préparation de la mise en place de la Collectivité Territoriale de Guyane, nous retrouvons 4 comptes rendus sur les 15 commissions tripartite prévues.
  • Il n'y a pas de dates et de lieux de consultation publique pour les demandes de permis minier de la société Newmont La Source basée à Denver au états unis.
  • ...
Ou encore l'information est transmise à des fins électorales mercantiles:
  • La signature d'un projet de construction de logements sociaux, à quel prix pour le contribuable et surtout pour un résultat connu d'avance: des loyers à près de 700€ .
  • La mise en place de multi nationales pour l'exploitation de notre sous sol.
  • ...
Bien que seul le résultat des urnes compte... Alors que le chômage est à plus de 30%! Alors que des familles peinent à se loger! Alors que les retraités bouclent difficilement leur fin de mois! Alors... Tout ce qui dans l'hexagone provoquerait une révolution sociétale, et bien nous, npus restons dans le leurre de ce qui ne considère pas les capacités de tout un chacun à se transcender en approuvant et en déclarant publiquement, que nous sommes des sous hommes, lors du référendum de 2010 : "Approuvez-vous la transformation de la Guyane en une collectivité d'outre-mer régie par l'article 74 de la Constitution, dotée d'une organisation particulière tenant compte de ses intérêts propres au sein de la République ?".
Plus de 5 ans se sont passés, entre temps la population a eu la preuve, par un constat flagrant, d'une situation qui montre encore que certains de nos politiques n'ont pas réussi leur paris car il ne cesse d'asséner des propos virulents envers le gouvernement de l'hexagone, de quémander des situations qui appartiennent au peuple Guyanais, de signer des accords en tentant d'illusionner l'électorat... Une preuve qui nous montre que la peur, qui est une émotion ressentie généralement en présence ou dans la perspective d'un danger ou d'une menace, n'est pas une situation dans laquelle l'être puisse avancer, avec et, dans son propre environnement (Je rappelle simplement les propos qui ont été tenu pour le choix au référendum).
Nous avons toujours la possibilité de faire évoluer notre monde dans un contexte plus favorable à l'épanouissement d'un plus grand nombre d'entre nous à l'instar de ce que nous vivons actuellement où l'incohérence et le leurre nous laisse transis et sur le bas coté de la route en attendant que notre sort soit scellé.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article