Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

La Grèce, la réalité de l'homme

par Yves BABOUL

Alors que le virus se propage, certains d'entre nous restent terrer dans leur propre chez soi ainsi que dans leur être intérieur souhaitant ne pas être impacté par cette contagion de la liberté et de l'estime de soi, tandis que bien au contraire, d'autres cherchent à comprendre le pourquoi de la situation en se révoltant sur des constats faits et marcher vers la dignité d'être un être humain sur la planète terre. Faut-il que nécessairement que nous nous positionnions entre ces deux idées de l'homme?
Ce qui sont dans la crainte:
  • D'où vient cette peur?
  • D'où sort elle?
  • Est elle dû à notre éducation?
  • Est elle dû à notre environnement? est ce celle dû au système?
  • Est ce notre conditionnement d'être humain du 21ème?...
Tout un ensemble de questions dont je me tairai de répondre à la place des autres. A la place d'autres qui ont la persuasion de la peur en eux, au point de s'ensevelir la tête dans le sable pour exprimer clairement que toute la déroute du monde est dû à l'excuse des politiques qui sont une bande de vaurien, de dégueulasse, d'incapable et de plus ils se fichent d'eux.
Si nous revenons sur l''être humain qui est une question philosophique traitée depuis la nuit des temps : Socrate, Pascal, Kant,.. Et pourtant le monde avance par le choix des réponses que tout un chacun apporte à leur situation propre et ainsi la majorité fait pencher la balance. Alors le monde est à notre réponse....
En effet... Faut-il cultiver la crainte et la peur d'un autre monde? je dis que non car, penser un monde pire que celui dans lequel nous vivons actuellement, pour moi il est bien difficile de l'imaginer. Alors que pouvons nous dire? Autour de nous ce n'est que guerre et ce n'est que misère qui, avec l'appui d'un système où la diffusion 24/24 heures, sur des chaines télévisées, des informations sur la défaite des méchants, des images du bonheur où l'argent coule à flot, des villas somptueuses sorties tout droit de comtes de fées du 21ème siècle, des yatchs, des îles, des eaux d'un bleu turquoise et transparente...., vient nous mettre en garde contre toute révolte, alors que la réalité est bien là: c'est la faim.
Faut il rentrer dans le domaine de l'absurde où, malgré le développement de la connaissance par la maîtrise de la pédagogie et par l'accès à la communication, voir le profil d'internet qui nous amène à tout moment des informations, de la connaissance sur l'ensemble de l'univers, il y a malgré tout, un repli de l'existence sur terre.
On pourra se dire que le système nous guide, et pourtant c'est un système dont nous participons ardemment une fois que nous acceptons le berger et sans regarder et sans porter de réflexions sur la destination finale, nous avons la tête baissée en signe de soumission.
Et bien ce système peut et doit changer avec l'appui de tout ce qui le souhaite, avec l'appui de tout ce qui va porter leur contribution. Que l'espèce humaine retourne au devant de la scène! Il suffit de voir la dignité du peuple grec qui aujourd'hui en majorité a répondu au référendum contre la proposition de réforme des créanciers du pays en appuyant ses hommes politiques dans une démarche pour une Europe sociale. Et pourtant ils ont eu droit à toutes les critiques et à tous les noms d'oiseaux. Par ce geste ils ont su démontré que le développement d'un pays passe par l'appui et la volonté de ses concitoyens et non celui des banquiers.
La Grèce, la réalité de l'homme
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article