Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Les études à tout vent du peuple Guyanais pour résoudre son mal être

par Yves BABOUL

Duel par fossiles préhumains interposés entre Yves COPPENS et Michel BRUNET sur l'origine de l'homme, alors que pendant ce temps en Guyane l'étude et la sur-étude de la population Guyanaise est en mode à tout vent...
Faut il, comme l'homme cherche à connaitre les origines de l'homme, que le peuple Guyanais soit traité comme des fossiles?
En interpellant de cette manière la raison d'un grand nombre d'individu il sera moins facile de m'isoler en disant que ces constats sont d'ordre du fantasme. et pourtant les faits de l'histoire sont bien là : Le traité de Todéssilas en 1494, l'acquisition (douteuse) du Mont Cépérou par Charles PONCET DE BRETIGNY en 1643, Le territoire de l'ININI en 1930 et plus près de nous le parc amazonien de Guyane paru au journal officiel le 27 Février 2007.
On étudie ce que l'on ne connait pas ou ce que l'on cherche à comprendre. Et pourquoi donc cette vulgaire insistance? Que cherche t'on à nous démontrer ou à nous faire dire? Que nous ne sommes pas des êtres humains totalement terminés et que notre cerveau n'est pas un cerveau triunique comme l'a décrit en 1969 Paul Donald MACLEAN mais un cerveau biunique, voir mono-unique... Ne tombons pas dans l'exagération et gardons la tête et ce qu'il y a dedans sur les épaules.
Nombreux parmi nous sont du genre à voir l'autre comme différent, comme un pestiféré, comme le chainon manquant et comme ils disent si bien quelqu'un de "pas Guyanais". Elle est où la raison, cette raison qui se retourne contre nous quand il s'agit d'être à notre tour observé, étudié et noté, comme on retourne la caméra sur nous même!
Et bien aux travers ces réflexions il est un peu plus difficile de plonger sans coup férir mes réflexions dans l'ordre du fantasme.
J'ai pu apprendre à mes dépends que se positionner de la sorte fait de vous un nationaliste pour certains élus du système, alors que la souffrance humaine est à porter d'yeux. Et pourtant cette paupérisation de familles entières est maintes et maintes fois relatée par ceux qui se permettent de juger celui qui sort du référentiel et émet les idées précédemment décrites.
A partir de là, avoir la prétention de trouver une solution au mal-être des hommes, tandis qu'internet cotoye les coutumes ou encore, le monde cotoye les traditions, je veux dire par la qu'en tant qu'être humain en possession d'un cerveau triunique, il est difficile d'accepter le remède tout cuit du mal-être en disant que c'est de comprendre sa société par l'étude, que c'est d'aller à la chasse et que c'est de boire du Cachiri...
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article